Comprendre le Viager

Les avantages du viager traditionnel de gré à gré

Le vendeur (crédirentier) perçoit un capital et des revenus supplémentaires garantis à vie

Lors de la vente, le débirentier verse une somme au comptant appelée « BOUQUET », calculée en fonction de la valeur du bien. Puis, tous les mois, le vendeur perçoit une somme mensuelle, appelée « RENTE », versée par l’acquéreur qui garantit un complément de revenus à vie. La rente viagère vous permet d’améliorer votre quotidien et de profiter plus agréablement de votre retraite.

Valeur libre (VL)

Droit d’usage et d’habitation (DUH)

Bouquet

Rente

L’ensemble est calculé sur l’espérance de vie du(des) vendeur(s) et sur la valeur locative du bien.

Le vendeur (crédirentier) dispose d’un Droit d’Usage et d’Habitation (DUH) personnel sa vie durant en cas de viager occupé

Si vous choisissez de vendre votre bien en viager occupé, cela vous permet de continuer à l’occuper aussi longtemps que vous le souhaitez sans changer vos habitudes de vie. En effet, le crédirentier bénéficie d’un « Droit d’Usage et d’Habitation », il continue à vivre « chez lui », sans changement de son quotidien, tout au long de sa vie.

Si le vendeur décide de libérer le bien, uniquement de son propre chef, alors la rente est revalorisée au barème prévu dans l’acte de vente. Ce qui lui permet de faire face aux nouvelles dépenses induites (résidence sénior,…).

Le vendeur (crédirentier) réalise des économies importantes

Le vendeur ne paie plus la taxe foncière, les gros travaux (ravalement, toiture, cage d’escalier) et les honoraires du syndic en cas de copropriété. Seules la taxe d’habitation, la taxe sur les ordures ménagères et les charges locatives demeurent à sa charge.

Ces répartitions de charges dépendent des négociations de gré à gré entre l’acheteur et le vendeur.

Le vendeur (crédirentier) bénéficie d’un cadre fiscal spécifique

Le bouquet est totalement exonéré d’impôts (s’il s’agit de la résidence principale).
A contrario la rente est imposable malgré un abattement :

  • jusqu’à 49 ans :

    30% d’abattement (seulement 70% à déclarer de votre rente annuelle)

  • de 50 ans jusqu’à 59 ans inclus :

    50% d’abattement (50% à déclarer)

  • de 60 ans jusqu’à 69 ans :

    60% d’abattement (40% à déclarer)

  • à partir de 70 ans :

    70% d’abattement (30% à déclarer).

De plus, les frais d’enregistrement et de notaire sont à la charge de l’acquéreur-investisseur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans le but d’améliorer votre expérience sur le site ainsi que pour réaliser des statistiques de visites et à des fins publicitaires.
Pour en savoir plus et si vous souhaitez vous opposez à l’utilisation de cookies… En savoir plus
Dans le cas contraire, nous considérons que vous acceptez l’utilisation de cookies.

OK